L'éducation façonne l'avenir – l'histoire de Michael

Photo de la semaine

Grâce à l'éducation, Michael a pu échapper à une vie de crime et de violence. Maintenant, il fait du mentorat en direction des jeunes des bidonvilles, pour les aider à trouver leur chemin vers une vie meilleure.

Grâce à l'éducation, Michael a pu échapper à une vie de crime et de violence. Maintenant, il fait du mentorat en direction des jeunes des bidonvilles, pour les aider à trouver leur chemin vers une vie meilleure.

CREDIT: GPE/Kelley Lynch

« J'ai été élevé dans un bidonville. La plupart des jeunes dans les bidonvilles font du trafic de drogues et en consomment. Je pense que si je n'avais pas été à l’école, si je ne m’étais pas accroché, croyez-moi, je pourrais être un de ces types. »
Michael Wanjala

Élevé dans le fameux bidonville de Kibera à Nairobi, Michael Wanjala, 24 ans, est le fils d'une mère célibataire pauvre. Tout au long de sa vie, aller à l'école a été pour lui un défi monumental. La mère de Michael lavait des vêtements pour récolter de l'argent, afin de pouvoir payer les frais de scolarité de son fils.

Michael se souvient :« j'ai toujours été ému de voir la façon dont ma mère luttait. Ce qui m'a poussé en particulier, c'est un jour où maman est allée demander un prêt de 2 000 shillings pour pouvoir payer mon éducation... C'était tellement difficile. Je devais quémander pour les manuels scolaires. Je devais quémander pour l'uniforme, les chaussures, parce que les autres enfants riaient. J'ai dû aller de l'avant parce que j'avais besoin d'une éducation. »

« J'ai été élevé dans un bidonville. La plupart des jeunes dans les bidonvilles font du trafic de drogues et en consomment. Je pense que si je n'avais pas été à l'école, si je ne m'étais pas accroché, croyez-moi, je pourrais être un de ces types. »

Abonnez-vous aux alertes de notre blog

Aujourd'hui, Michael étudie l'ingénierie mécanique à l'Université technique du Kenya. Il travaille également avec les jeunes dans les bidonvilles, afin de les aider à trouver un chemin vers une vie meilleure.

Cette histoire fait partie de notre projet baptisé L'éducation façonne l'avenir, qui propose une série d'histoires poignantes de jeunes vivant dans les pays en développement partenaires du GPE, qui nous racontent comment l'éducation a eu un impact positif dans leur vie.

Jeunes
Afrique sub-saharienne: Kenya

Auteur (s)

Le Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation a son siège à Washington D.C. et compte environ 100 employés. Le Secrétariat fournit un soutien administratif et opérationnel à tous ses partenaires, notamment auprès de 65...

Derniers blogs

Grâce à un programme financé par le GPE et le DfID, le Ministère de l'éducation de la Zambie dispose désormais d'un système renforcé de suivi et d'évaluation qui contribuera à...
Photo de la semaine : Rashida Ibrahim, enseignante d'anglais de 28 ans, s'est engagée à contribuer au développement de son pays en éduquant les membres de sa communauté.
Observations d'Alice Albright lors de son voyage au Honduras, où elle a pu constater les progrès réalisés dans le secteur de l'éducation ainsi que les défis qui subsistent.