Les jeunes agissent en faveur du financement de l’éducation | Partenariat mondial pour l'éducation

Les jeunes agissent en faveur du financement de l’éducation

Un appel aux jeunes du monde entier à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse

Des étudiantes de l'Université du Laos, lors d'un événement hebdomadaire de la bibliothèque au campus. L'égalité des sexes dans l'éducation améliore la productivité et les objectifs de développement pour la prochaine génération. Crédit: Banque mondiale/HUMA
Des étudiantes de l'Université du Laos, lors d'un événement hebdomadaire de la bibliothèque au campus. L'égalité des sexes dans l'éducation améliore la productivité et les objectifs de développement pour la prochaine génération.
CREDIT: Banque mondiale/HUMA

« Rien pour nous sans nous » est un cri de ralliement qui retentira dans le monde entier lors de cette Journée internationale de la jeunesse. Le slogan a pour but de transmettre l’idée qu’aucune politique ne doit être décidée par quelque représentant que ce soit sans la participation totale et directe du groupe affecté par cette politique.

C’est un slogan que reprennent volontiers les ambassadeurs de la jeunesse pour exiger des dirigeants du monde que leur voix soit entendue sur les questions qui les touchent ou concerne leur avenir, en particulier l’offre d’une éducation de qualité sécurisée pour tous.

Abonnez-vous aux alertes du blog

Notre série baptisée L’éducation façonne l’avenir met en lumière certains parcours saisissants de jeunes ayant bénéficié de l'éducation.

Le GPE travaille aux côtés de la jeunesse

Au Partenariat mondial pour l’éducation, nous accueillons et soutenons les jeunes dans leurs activités de sensibilisation. Nous avons constaté nous-mêmes au fil des ans le pouvoir qu’a la jeunesse de faire évoluer les choses, comme lors de notre campagne de reconstitution des ressources de 2014.

Cette-dernière a ainsi vu se déployer un ensemble d’initiatives de plaidoyer animées par des jeunes, qu’il s’agisse de films d’appel à l’action destinés aux États, de prises de position de jeunes dans toute l’Afrique en faveur du financement de l’éducation ou des discours d’intervenants lors de notre conférence. Leurs efforts ont été essentiels au succès de la campagne, qui a vu les bailleurs et les États partenaires s’engager à augmenter leur financement de l’éducation.

S’engager dans la reconstitution des ressources du GPE

Trois ans et demi plus tard, nous nous apprêtons à lancer notre prochaine campagne de reconstitution des ressources en vue d’améliorer l’accès à une éducation de qualité pour 870 millions d’enfants et de jeunes. Pour y parvenir, nous appelons tous les partenaires à s’engager lors de notre conférence de reconstitution des ressources, qui aura lieu début 2018, à augmenter le financement de l’éducation. L’objectif est ainsi :

  • pour les États donateurs de soutenir le GPE grâce à 2 milliards de dollars d’ici 2020
  • pour les États des pays en développement d’allouer 20 % des dépenses publiques à l’éducation
  • pour les fondations à vocation philanthropique et le secteur privé d’augmenter leurs contributions ciblées.

Ces objectifs ne seront atteints que si différents types d’organisations, institutions, gouvernements et individus se rassemblent dans l’action : les jeunes sont des partenaires essentiels dans ce travail, et voici certaines des actions entreprises et des activités que les jeunes peuvent lancer !

Les jeunes sont déjà à l’œuvre

Un plaidoyer actif en faveur de la reconstitution des ressources est déjà initié par des jeunes dans plusieurs pays, lors d’événements mondiaux majeurs tels que :

  • le 29ème Sommet de l’Union africaine - les jeunes ambassadeurs de l'éducation ainsi que d'autres jeunes leaders ont lancé un appel auprès des dirigeants africains pour que ceux-ci fassent de l’éducation une priorité et y allouent 20 % ou plus de leurs dépenses publiques nationales, en investissant notamment dans l’éducation des filles.
  • le Sommet annuel de l’éducation et de l’émancipation de la jeunesse organisé par les jeunes au Libéria.
  • les projets de mobilisation des filles et des garçons au Pakistan et au Nigéria pour des événements politiques de haut niveau lors de la Journée internationale de la fille en octobre afin de lancer un appel à l’augmentation de l’investissement dans l’éducation des filles.

Le GPE abrite un conseil consultatif de jeunes qui contribue à développer des idées sur les façons de travailler avec un plus grand nombre de jeunes en provenance de l’ensemble des pays partenaires du GPE et à mobiliser leur énergie et leur portée pour pousser leurs États à faire d’audacieuses promesses de contribution lors de la reconstitution des ressources du GPE.

Tandis que nous engageons ces efforts, nous désirons entendre d’autres jeunes au sujet de leurs projets et souhaitons encourager et faciliter la possibilité pour les jeunes d’être des ambassadeurs de pointe dans les efforts entrepris à l’unisson dans le monde entier en faveur du financement de l’éducation.

Différents modes d’implication pour les jeunes

Tandis que nous engageons ces efforts, nous désirons entendre d’autres jeunes au sujet de leurs projets et souhaitons encourager et faciliter la possibilité pour les jeunes d’être des ambassadeurs de pointe dans les efforts entrepris à l’unisson dans le monde entier en faveur du financement de l’éducation. Voici quelques idées de ce que vous pouvez faire :

  • Écrire une lettre à votre Président ou Premier Ministre pour lui demander d’augmenter le financement de l’éducation
  • Créer un petit film avec vos amis sur votre expérience de l’éducation, et pourquoi il importe que votre gouvernement finance l’éducation.
  • Contacter les organisations de la société civile pour voir si vous pouvez vous impliquer dans leurs événements et activités de campagne en faveur de l’éducation.
  • Écrire une série de blogs sur les différents enfants de votre communauté et les obstacles variés auxquels ils sont confrontés pour bénéficier d’une éducation de qualité et appeler votre gouvernement à financer entièrement l’éducation pour éliminer ces obstacles. Contactez-nous pour faire publier votre blog ici.

Suivez-nous sur twitter et abonnez-vous à nos lettres d'information pour rester au fait de l'actualité liée à notre campagne de reconstitution des ressources !

Jeunes

Auteur (s)

Emily a rejoint le Partenariat mondial pour l'éducation en tant que consultante en plaidoyer en avril 2017, au sein de l'équipe du Partenariat pour le Sud et des Relations extérieures. Elle a plus de 10 ans d'expérience...

Derniers blogs

Les données relatives à l’apprentissage sont essentielles si nous souhaitons que chaque enfant apprenne et si nous désirons guider la réformer de l’éducation.
En prélude au sommet de la Communauté de développement de l'Afrique australe qui s'ouvre cette semaine, la société civile s'engage à encourager les dirigeants d'Afrique australe à...
Comment pouvons-nous mesurer l'apprentissage au niveau mondial ? L'ISU présente quatre options pour mesurer de façon comparable l'apprentissage dans différents pays, en présentant les...