Enfants non scolarisés | Partenariat mondial pour l'éducation

Enfants non scolarisés

Les enfants non scolarisés sont souvent les plus vulnérables et les plus marginalisés. Ils sont une priorité majeure pour le GPE.

Malgré d'importantes améliorations au cours de la dernière décennie, les avancées sur la voie de l’éducation pour tous stagnent. Au total, ce sont 121 millions d'enfants et d'adolescents dans le monde qui ne sont pas scolarisés en primaire ou dans le premier cycle du secondaire – un chiffre relativement constant depuis 2007. 78 millions de ces enfants vivent dans des pays partenaires du GPE.

Un nombre disproportionné d’enfants non scolarisés vit dans des pays caractérisés par l’instabilité et le conflit et / ou l’extrême pauvreté. Les pays touchés par un conflit ne représentent que 20 % des enfants en âge de fréquenter le primaire mais 50 % des enfants non scolarisés dans le monde, et 55 millions d'enfants non scolarisés vivent en Afrique subsaharienne. De nombreux pays ayant le plus d'enfants non scolarisés ne reçoivent toujours pas de financement extérieur adéquat pour satisfaire leurs besoins.

Au sein des pays et d’un pays à l’autre, les progrès atteints ne sont pas équitables : les enfants confrontés aux obstacles les plus importants à l’éducation, tels que ceux associés au genre, à la pauvreté, au déplacement, au nomadisme, au handicap et / ou à l’appartenance à un groupe ethnique, demeurent des laissés pour compte. Nombreux sont ceux qui n’ont aucune possibilité d’aller à l’école parce que leur famille compte sur eux pour travailler par exemple, ou parce que le chemin de l’école est trop long ou dangereux.

Certains ne peuvent pas aller à l’école parce que les établissements locaux manquent de points d’eau, de latrines ou d’installations accessibles aux enfants handicapés. D’autres sont exclus de l’éducation parce qu’ils parlent une langue non utilisée par les enseignants et les manuels scolaires disponibles dans leur région. Les enfants confrontés à plusieurs de ces obstacles connaissent les plus grandes difficultés.

Le genre est un facteur déterminant pour l'accès à l'éducation, mais la situation est complexe. Les filles représentent jusqu’à 53 % des enfants non scolarisés en primaire et 52 % des adolescents non scolarisés dans le premier cycle du secondaire, et cela bien que les filles ne correspondent qu’à 48 % de la population mondiale des moins de 15 ans.

Ces moyennes masquent toutefois des disparités bien plus dramatiques dans les pays, y compris dans certains cas où ce sont les garçons qui sont désavantagés. Il y a par exemple 16 pays dans lesquels moins de 80 filles sont scolarisées dans le premier cycle du secondaire pour 100 garçons, et trois pays avec plus de 120 filles scolarisées pour 100 garçons. Dans ce domaine, les normes culturelles peuvent jouer un rôle important, soit en contribuant, dans certains pays, à moins valoriser l’éducation des filles, soit, dans d’autres, en attendant des garçons adolescents qu’ils rapportent un revenu au lieu d’être scolarisés dans le secondaire.

Sources

Zoom sur...

Selon un rapport de Human Rights Watch, de nombreux gouvernements semblent manquer de la volonté d'offrir une éducation aux enfants, manquant parfois de rendre l'école obligatoire ou de...
Selon Dominique Nouvian Ouattara, Première Dame de la Côte d’Ivoire, aller à l’école ne suffit pas; il faut réussir à terminer sa scolarité.
En l’état actuel des choses, l’éducation de 116 000 haïtiens âgés de 6 à 14 ans se trouve perturbée, et si l'on tient compte des évaluations encore en cours, ce chiffre pourrait augmenter pour...

Qui sont les enfants non scolarisés ?

Le terme « non scolarisé » recouvrent des réalités multiples et désigne les enfants qui :

  • n’ont pas accès à l’école dans leur communauté
  • ne sont pas autorisés à s’inscrire à l’école, peut-être du fait de leur statut de déplacé interne ou de réfugié
  • ne sont pas inscrits à l’école bien que celle-ci existe
  • sont inscrits mais ne fréquentent pas l’école ou ont décroché du système scolaire.

L'enjeu

  • 41 % des enfants non scolarisés en âge de fréquenter le cycle primaire ne sont jamais allés à l’école et ne commenceront jamais leur scolarité si la tendance actuelle se poursuit.
  • 25 millions d’enfants en âge de fréquenter le cycle primaire n’iront probablement jamais à l’école. 15 millions d’entre eux sont des filles.
  • 9 % des enfants en âge de fréquenter le cycle primaire dans le monde ne sont pas scolarisés (2014), chiffre en baisse comparé à 15 % en 2000. Cela représente 1 enfant sur 11 en âge de fréquenter le primaire.
  • La construction de nouvelles écoles, la distribution de manuels supplémentaires ou la formation de nouveaux enseignants ne suffisent pas pour toucher les enfants non scolarisés. Les systèmes scolaires doivent être renforcés, en particulier pour toucher les enfants marginalisés.

Sources

Action du GPE

Yemah est allé à l’école maternelle au Libéria, mais il n'a pas pu continuer en première année de primaire. Son père a perdu son travail dans la construction et n'avait plus d'argent pour l'envoyer à l’école. Crédit : GPE/Kelley Lynch

Le Plan stratégique GPE 2020 du partenariat s’engage à aider les pays ayant les besoins les plus importants, en particulier les pays ayant le plus grand nombre d’enfants non scolarisés. Le GPE se consacre au renforcement des systèmes éducatifs nationaux afin d'augmenter substantiellement le nombre d'enfants qui vont à l'école et apprennent, et de surmonter les obstacles qui les empêchent de fréquenter l’écoles et d'y rester pour achever leurs études.

Dans le cadre du Programme d’activités mondiales et régionales, nos partenaires :

  • développent des outils améliorés pour déterminer précisément le nombre d’enfants non scolarisés et aider à la compréhension des caractéristiques et des raisons de leur exclusion des systèmes éducatifs.
  • renforcent les capacités des pays en développement partenaires à évaluer les solutions proposées par les politiques et stratégies existantes au problème des enfants non scolarisés et leur efficacité, ainsi qu’à recommander des actions concrètes destinées à améliorer les politiques, stratégies et plans d’éducation.
  • contribuent aux discussions politiques avec les groupes locaux de partenaires de l’éducation pour décider du contenu des requêtes de financement auprès du GPE en attirant l’attention sur les questions de genre, d’équité et d’inclusion, et en faisant la promotion de l’utilisation des fonds du GPE pour garantir l’accès à une éducation de qualité à un plus grand nombre d’enfants.

Résultats

  • En 2014, il y avait 14 millions d’enfants non scolarisés de moins en âge de fréquenter le cycle primaire dans l’ensemble des pays partenaires du GPE, comparé à 2002.
  • Le pourcentage d’adolescents non scolarisés en âge de fréquenter le premier cycle du secondaire dans les pays partenaires du GPE a diminué pour passer de 39 % en 2002 à 32 % en 2014. Pour les pays partenaires fragiles ou touchés par un conflit, ce nombre a chuté de 48 % à 37 %.
  • Le nombre de filles non scolarisées en âge de fréquenter le cycle primaire et le premier cycle du secondaire a chuté de 22 % entre 2000 et 2014 dans les pays partenaires du GPE.

Sources